Cinq insectes communs qui souhaitent habiter avec vous cet hiver

Lorsque les températures commencent à descendre, vous aurez probablement des visiteurs indésirables qui s'infiltreront chez vous par des ouvertures dont vous ignorez peut-être l'existence

Consolez-vous, aucun d'entre eux ne vous fera vraiment de mal. Ils vous donneront possiblement une petite frousse, tout au plus. Lorsque les températures commencent à descendre, vous aurez probablement des visiteurs indésirables qui s'infiltreront chez vous par des ouvertures dont vous ignorez peut-être l'existence. Une fois à l'intérieur, ils s'installent pour l'hiver.

Quand le temps froid se pointe le bout du nez, ces insectes ciblent votre maison, à la recherche d'un endroit chaud où passer l'hiver. Ils aiment se rassembler et tentent de repérer les fissures dans les greniers, les vides de murs, les soffites, les cadres de portes et de fenêtres, et derrière le revêtement. Ils sécrètent une signal chimique (phéromones) pour que les autres les rejoignent une fois qu'ils ont trouvé l'endroit parfait pour passer l'hiver.

Voici quelques insectes qui voudront élire domicile chez vous cet hiver.

 

  • Coccinelles

Les coccinelles cherchent un abri du froid dans votre demeure

Dans le jardin, les coccinelles sont des prédateurs bénéfiques qui se nourrissent d'insectes au corps mou et d'oeufs. L'automne venu, elles se dirigent vers les fentes et les fissures de votre maison.

Elles dégagent une sécrétion jaune qui peut causer des allergies. Elles peuvent également mordre (cela donne plus l'impression d'être un pincement), mais elles ne sont pas toxiques ou dangereuses. Elles sont utiles dans le jardin, mais personne n'en veut dans la maison.

 

  • Punaises de l'érable négondo

Les punaises de l'érable négondo cherchent un abri du froid dans votre demeure

Pendant l'été, les punaises de l'érable négondo sont des insectes communs qui se nourrissent des feuilles et des tiges. En automne, elles recherchent un endroit chaud où hiberner. Lorsqu'on les dérange ou qu'on les écrase, ces insectes libèrent une sécrétion malodorante. S'ils réussissent à entrer chez vous, ils pourraient tacher les articles ménagers. Occasionnellement, les punaises de l'érable négondo peuvent mordre et se nourrir des plantes d'intérieur.

 

  • Pollénies du lombric

Les pollénies du lombric cherchent un abri du froid dans votre demeure

Bien qu'elles ressemblent à des mouches domestiques, les pollénies du lombric sont habituellement plus grosses. Elles sont lentes et peu énergiques comparativement aux mouches domestiques. Et contrairement aux mouches domestiques, elles ne pondent pas d'oeufs dans la nourriture et ne transmettent pas de maladies. Elles passent l'été à l'extérieur, mais lorsque le temps se rafraîchit, elles trouvent votre demeure très attrayante. Typiquement, les pollénies du lombric se rassemblent dans les greniers, sous le revêtement, autour des fenêtres et dans les fissures extérieures. Mais elles peuvent s'installer entre les murs en passant par de toutes petites fentes autour des cadres de portes et de fenêtres ainsi que dans les installations électriques. Elles ne se reproduisent pas à l'intérieur. Lorsque les températures remontent, on peut les voir voler autour des fenêtres et des luminaires.

 

  • Punaises des bois

Les punaises des bois cherchent un abri du froid dans votre demeure

Oui, elles puent si on les écrase! En été, les punaises des bois sont destructrices et se nourrissent de plusieurs plantes du jardin. Comme pour les autres envahisseurs hivernaux, elles cherchent à hiberner chez vous dès que les journées rafraîchissent. En automne, avant de s'infiltrer, les punaises des bois se rassemblent sur les murs chauds et ensoleillés. Éventuellement, elles trouvent un moyen d'entrer. Vous les remarquerez près des luminaires, des tentures ou encore au bas des murs.

 

  • Punaises occidentales des cônes

Les punaises occidentales des cônes cherchent un abri du froid dans votre demeure

Typiquement, les punaises occidentales des cônes passent l'été à se se nourrir des cônes de pin. Cet insecte est originaire de la côte ouest mais a migré jusque dans l'Est. Elles sont très entreprenantes lorsque vient le temps de trouver un moyen d'entrer chez vous. Elles ne mordent pas et ne causent pas de dommages. Comme pour les autres, elles dégagent une forte odeur si vous les manipulez.

 

Quoi, ce n'est pas tout? Malheureusement, il ne s'agit pas d'une liste exhaustive des insectes qui se cachent dans nos maisons en automne. Vous avez peut-être déjà des colocataires à temps plein. Parmi les autres insectes retrouvés communément dans les maisons : araignées domestiques, araignées de cave, grillons, fourmis, poissons argentés, perce-oreilles, millepattes, cloportes communs, millipèdes, punaises de lits, coquerelles, etc.

Quoi faire :

  • Assurez-vous que le mastic est bien étanche autour des cadres de portes et de fenêtres.
  • Réparez les moustiquaires endommagés et bloquez l'accès aux évents d'entretoit et de murs avec du moustiquaire.
  • Si vous laissez l'évent de la cheminée ouvert, vous trouverez peut-être des insectes à l'intérieur, contre la porte du poêle.
  • Assurez-vous que les vides sanitaires sont scellés.
  • Installez un nouveau bas de porte pour chaque porte d'accès extérieure, au besoin.
  • Remplacez les coupe-froid endommagés.
  • Vérifiez les tuyaux (incluant sur le toit), la sortie de la sécheuse et les autres points d'entrée possibles afin de vous assurer qu'il n'y a pas de fentes ou de fissures.
  • Les produits One Shot de Wilson constituent un éventail complet de solutions ciblées et faciles à utiliser pour éliminer rapidement les insectes à l'intérieur de la maison :

https://www.wilsoncontrol.com/en/products/insect-control/wilson-one-shot.

N'oubliez pas : si ces insectes ne peuvent s'infiltrer dans votre maison, ils se tourneront vers votre porche, votre garage, votre abri d'auto ou votre remise à jardin.