Qu’arrive-t-il aux insectes durant l'hiver?

Qu'arrive-t-il aux insectes durant la période hivernale?

 

Lorsque l’hiver s'installe, nous avons l’impression que les insectes disparaissent comme par magie pour réapparaître au printemps.  Toutefois, comme nous, ces insectes doivent faire face aux conditions particulières de l’hiver canadien. 

Migration vers les régions plus au sud

La stratégie adoptée par les papillons monarques est de migrer vers un endroit plus chaud. Ils peuvent parcourir près de 5 000 km pour trouver refuge dans les régions plus au sud. Ces insectes passent par les États-Unis pour rejoindre les forêts de la région mexicaine du Michoacan.  

La reproduction avant de mourir

Plusieurs espèces d’insectes sont incapables de survivre à l’hiver. Les femelles d'espèces comme les grillons, les criquets et certains papillons pondent leurs œufs avant de mourir. 

Ces œufs doivent cependant résister au froid afin d’éclore au printemps. Ils sont donc placés dans des lieux protégés comme le sol, à l’intérieur des plantes, sous l’écorce des arbres, etc. Dès l’arrivée du printemps, les larves commencent leur développement afin de devenir des insectes adultes. 

Se regrouper pour mieux survivre

Certains insectes, comme les abeilles, choisissent de se regrouper afin de se maintenir au chaud. Elles se réunissent en noyau autour de la reine et agitent leurs ailes afin de conserver la chaleur. 

L’hivernation 

L’hivernation n’est pas la même chose que l’hibernation, qui est propre aux animaux comme les mammifères. Il s’agit d’un état de diapause hivernale (dormance). Cela signifie que l’activité métabolique est ralentie, voire presque stoppée. Pendant cette phase d’hivernation, les coccinelles, les moustiques, les coléoptères terrestres et les staphylins choisissent de se cacher sous l'écorce des troncs d’arbres, dans les caves, les greniers, les abris de jardin, etc.