Qu’est-ce que le jour de la marmotte?

Qu'est-ce que le jour de la marmotte

La tradition veut que ce jour-là, lorsque la marmotte est tirée de son sommeil hivernal, elle sort de son terrier. Si le ciel est couvert, elle ne verra pas son ombre et cela signifie que l’hiver se terminera bientôt. Si au contraire le ciel est clair, elle prendra peur en voyant son ombre. Elle retournera donc se cacher dans son terrier, et malheureusement, cela indique que l’hiver durera six semaines supplémentaires. 

Cette tradition relève plus du folklore que de la science. Au Canada, la marmotte Sam de la Nouvelle-Écosse est la première à livrer sa prévision. Par la suite, Willie en Ontario, Wyn à Winnipeg et Fred au Québec font à leur tour leur prévision. Il arrive très souvent que les marmottes n’arrivent pas à un consensus. Puisque le fait de voir leur ombre dépend des conditions météo au-dessus de leur terrier, chacun situé à un endroit différent, il est normal que les prédictions varient. 

La plus célèbre des marmottes est Phil, de Punxsutawney en Pennsylvanie. Sa célébrité vient du film américain Le jour de la marmotte, sorti en 1993. Il est mentionné que la marmotte Phil est immortelle, car elle est née au 19e siècle. Elle tiendrait son immortalité du fait qu’elle est nourrie et bichonnée par un groupe d’hommes vêtus d’habits noirs et de chapeaux hauts-de-forme. 
 

D’où vient la tradition du jour de la marmotte? 

Cette tradition remonte à l’Europe médiévale et correspond à la célébration de la fête du Chandeleur, une fête chrétienne où on allumait des chandelles. Plusieurs proverbes lient les conditions météorologiques de cette journée de fête à la durée de l’hiver. En effet, si la Chandeleur est belle et dégagée, l’hiver aura un second souffle. Par contre, si lors de cette journée, la Chandeleur amène nuages et pluie, l’hiver s’en va et ne revient plus. 

L’animal utilisé lors de cette journée varie selon les régions et peut être aussi bien un hérisson qu'un ours, un loup, une loutre ou bien une marmotte.  

Cette tradition a traversé l’Atlantique avec les colons pour s’installer en Amérique du Nord. Pour eux, il était important de savoir si l’hiver perdurerait encore longtemps, car à la fin de la saison froide, il ne restait plus beaucoup de réserves de nourriture. Ils espéraient que le printemps soit précoce afin de pouvoir commencer à semer et récolter. Ils ont donc pris l’habitude d’observer la fin de l’hibernation de la marmotte. Il faut noter qu’au Canada, les conditions hivernales varient considérablement comparativement à celles de l’Europe. En effet, la marmotte s’éveille rarement d’elle-même en février, car la neige recouvre encore son terrier.